MA CONVICTION : REFONDER L’IDENTITÉ DE SNCF RÉSEAU

Dès mon arrivée à la Présidence de SNCF Réseau en 2016, j’ai pu constater que les agents n’étaient pas reconnus pour ce qu’ils sont réellement et ce qu’ils font quotidiennement : une méconnaissance de nos métiers, source d’incompréhension et de frustrations pour beaucoup de nos équipes.  C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de lancer, il y a plus d’un an, un grand chantier de construction, de valorisation, et de promotion d’une identité forte pour SNCF Réseau.

Alors que la mutation du travail ravive la quête de sens et les désirs de réalisation de soi, nous devons nous adapter aux nouvelles formes d’interactions. Un besoin de transformation d’autant plus prégnant que le numérique bouscule toutes nos organisations et rend naturelles les logiques de réseaux et de communautés. A l’heure où les modes et les espaces de travail se réorganisent, se réinventent, et que de nombreux processus se digitalisent, la responsabilité et la confiance sont une véritable ressource, rare, précieuse qui s’apprend et se cultive.

Nous avons donc entrepris, dans le cadre de notre Projet Nouvel’R, de réinventer le management de Réseau en investissant sur ces deux piliers vertueux.

La Responsabilité est une projection dans le futur. Être responsable c’est croire en soi et c’est croire dans les autres, c’est croire en notre capacité collective d’assurer notre mission et relever les défis d’un réseau haute performance.

La Confiance est un pari sur l’avenir ! La confiance, c’est la capacité à se fier à l’autre, c’est croire en l’autre, c’est espérer en son humanité, c’est lui permettre d’accéder à sa dignité.

Notre projet Nouvel’R repose, de sa conception à son déploiement, sur ces deux piliers.

Dès janvier 2017, nous avons confié à 50 cadres et collaborateurs volontaires de Réseau la mission de réfléchir en responsabilité et en confiance à deux thèmes que le Comex a considéré comme essentiels pour notre transformation : l’identité de Réseau pour lui-même ainsi que pour les parties prenantes à notre entreprise, et l’innovation comme levier de transformation.

Sur la base d’un constat sans concession portant notamment sur les risques de désengagement, la distanciation, le poids de la hiérarchie, le trop-plein de prescription, les interdits,  la réflexion a été élargie et partagée, à l’été 2017, à 350 cadres et collaborateurs en région dans une démarche transversale.

Les recommandations de ces ateliers de la transformation de SNCF Réseau ont ainsi fondé le projet Nouvel’R. Ce dernier, qui est la déclinaison de 6 objectifs prioritaires en une organisation résolument industrielle, centrée sur ses finalités, déconcentrée et décentralisée, a été conçu et spécifié en 6 mois avec et par près de 500 cadres et collaborateurs de Réseau.

Le 15 Mars 2018, nous étions 1200 cadres à partager en avant-première l’ambition de Nouvel’R, qui repose sur 3 piliers identitaires :

  • Une nouvelle AIRE: nous devons nous réapproprier les territoires, leurs habitants, leurs décideurs ; tous les territoires, y compris ceux qui se sentent les plus éloignés de grands axes de communication.
  • Un nouvel AIR: parce que le monde change de plus en plus vite, nous devons prendre un nouvel élan pour être en phase avec les nouveaux usages et besoins de mobilité.
  • Une nouvelle ERE: à l’heure des enjeux écologiques auxquels nous devons répondre, la SNCF, fleuron industriel cher au cœur des Français, doit tenir ses promesses comme elle a toujours su le faire.

Notre projet Nouvel’R poursuit son développement et entrera dans sa phase de déploiement à l’été 2018. L’engagement des équipes se poursuit et s’intensifie tous les jours montrant la puissance et la vertu de la responsabilité et de la confiance comme socle de notre management.

La transformation de réseau est en marche, et ses premiers effets sont déjà palpables et visibles, constitutifs d’une nouvelle identité pour Réseau et vis-à vis de ses parties prenantes.