Pas un cheminot ne restera au bord du chemin

L’examen du projet de réforme de la SNCF suit son cours au Parlement et les négociations se poursuivent entre le gouvernement et les syndicats.

Des interrogations et peurs légitimes continuent de se faire entendre face à un avenir qu’il nous faut construire ensemble au moment où notre modèle ferroviaire doit se transformer.

Mais plus profondément, de nombreux cheminots ne se sentent pas entendus et surtout reconnus dans ce moment de transition. J’en prends ma part de responsabilité. Nous n’avons sans doute pas suffisamment su rassurer nos collaborateurs. Et leur dire combien ils sont au cœur de cette réforme. Une réforme qui n’a pas pour vocation de les fragiliser mais bien au contraire de sécuriser leur avenir et de leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences.

Je sais combien les cheminots sont profondément attachés à leur entreprise : c’est souvent une longue histoire qu’ils ont nouée avec la SNCF, une histoire parfois familiale, un héritage qui s’est transmis de génération en génération ; une histoire d’hommes et de femmes qui ont uni leur destin autour d’engagements et de valeurs communes.

Je sais aussi combien les cheminots travaillent dur au quotidien, loin des fantasmes sur un statut certes protecteur mais qui aujourd’hui enferme dans les rigidités d’un modèle qu’il nous faut dépasser. Les collaborateurs de SNCF Réseau ont des expertises précieuses. Quand nos concitoyens partent en vacances, les cheminots travaillent, quand les franciliens se reposent la nuit, les cheminots travaillent. Nos équipes travaillent 7j/7, 24h/24, pour assurer la performance et la sécurité du réseau et un service de qualité au plus près des besoins de nos clients.

Je sais que l’avenir ne se construira pas sans eux : le réseau et au-delà, la SNCF n’est rien sans son capital humain, ses forces vives qui agissent chaque jour pour pallier les manques d’investissements de ces dernières années, les problèmes techniques rencontrés,  la crise que nous traversons. La SNCF n’est rien sans l’expertise et la motivation de ses cheminots qui aujourd’hui nous disent leur lassitude, leur désarroi et leur sentiment d’abandon.

 

C’est la raison pour laquelle je souhaite une nouvelle fois les rassurer, vous rassurer : je ne laisserai personne au bord du chemin. La réforme ferroviaire ne se fera pas sans vous et encore moins contre vous. Cette réforme ne pourra se faire qu’avec vous et pour vous. Dans cette période d’incertitudes et de doutes, vous pouvez compter sur ma détermination pour obtenir toutes les garanties d’une réforme ambitieuse qui a pour objectifs de nous faire grandir pour tenir nos engagements vis-à-vis de nos clients et innover toujours pour gagner la bataille de la concurrence.

Nous avons construit un beau projet de transformation interne pour SNCF Réseau, respectueux de l’humain, de nos compétences et de nos valeurs, un projet qui vise aussi à moderniser le système ferroviaire de demain. Je ne manquerai pas dans les prochains mois de venir à votre rencontre pour échanger autour de ce projet, Nouvel’R, qui porte notre ambition de développement économique durable et profondément humain.