SNCF RÉSEAU : DES ÉQUIPES MOBILISÉES 24h/24, 7J/7 POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ ET LA SÉCURITÉ DU RÉSEAU FERROVIAIRE

L’examen du projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire s’est achevé vendredi au Sénat après trois jours de débats parlementaires denses et constructifs. Je me réjouis des avancées obtenues qui viennent compléter l’examen du texte par les députés, en particulier le renforcement du volet social du projet, avec l’adoption du principe du volontariat des salariés transférés aux entreprises concurrentes, ou encore l’opportunité qui leur est donnée de réintégrer le groupe. L’inscription dans la loi de l’incessibilité du capital de la SNCF me semble aussi être de nature à rassurer les cheminots, les syndicats et plus globalement toutes nos parties prenantes.

 

Néanmoins, les jours de grèves perturbent encore une partie du réseau et du trafic voyageurs. Dans ce contexte particulièrement difficile, je tenais à rappeler le formidable engagement de nos équipes. Des cheminots mobilisés quotidiennement, en particulier la nuit, les dimanches, les jours fériés, pour assurer les trafics, adapter les plans de transport, réaliser les travaux indispensables au bon fonctionnement du réseau et à sa sécurité, en perturbant le moins possible le trafic et le bien-être des usagers.

 

Ainsi au début du mois de mai, une équipe de 150 salariés s’est mobilisée pendant huit jours en continu afin de remplacer 17 aiguillages de la gare Montparnasse à Paris. A Rennes, grâce au travail formidable des équipes, l’un des plus vieux postes d’aiguillage de France (il datait de 1941) a cédé la place à un nouveau modèle numérique, afin de permettre de faire circuler davantage de trains dans une gare dont le trafic n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Lors de la Pentecôte, week-end de travaux le plus important de l’année en Ile-de-France (chantiers de mise en accessibilité, renouvellement d’appareils de voie, régénération de caténaire sur le B…), une opération très complexe a pu être réalisée en un temps record -moins de 50 heures – : le ripage du cadre du passage souterrain des Ardoines et la reconstruction des voies. A Baillargues, dans la région Occitanie, une opération similaire s’est déroulée avec succès lors du week-end de Pâques avec la mise en place d’un pont ferroviaire pour supprimer un passage à niveau, tandis qu’en région Sud PACA, nos équipes se mobilisent pour remplacer le viaduc de la Siagne.

Autant de chantiers, comme tant d’autres dans toute la France, qui démontrent l’expertise et le dévouement des cheminots sans lesquels rien ne serait possible.

Je salue aussi la mobilisation de nombreux agents en cette période de fortes intempéries qui traversent notre pays et celle des cadres de notre entreprise qui tiennent les postes de signalisation et n’ont pas hésité à se porter volontaires de l’information dans les gares ou pour accompagner les conducteurs ou agents de circulation pendant les jours de grève.

 

Je suis fier d’être à la tête d’un Réseau dont les salariés démontrent au quotidien, sans tambour ni trompette, qu’ils sont au rendez-vous des enjeux qui sont les nôtres. Leur mobilisation pour améliorer le service ferroviaire public et pour garantir la sécurité de tous les voyageurs m’oblige et m’encourage à ne rien céder de notre ambition commune.
C’est ensemble que nous construirons le réseau haute performance de demain, c’est ensemble que nous préparons l’avenir.