SNCF RÉSEAU, UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE AU SERVICE D’UN RÉSEAU HAUTE PERFORMANCE

– En un clic, retrouvez mon interview dans Le Monde –

 

Je suis très heureux d’avoir entamé la tournée de présentation de notre projet stratégique Nouvel’R. Nous étions le 4 septembre à Nantes, demain à Marseille et nous poursuivrons notre tour de France des territoires tout l’automne, à la rencontre des cheminots, de nos partenaires et clients. Après le vote du nouveau pacte ferroviaire et un premier semestre éprouvant pour toutes les équipes de SNCF Réseau, je m’étais engagé à prendre le temps d’expliquer et d’échanger avec nos équipes sur l’avenir de SNCF Réseau.

Nouvel’R, c’est un projet d’entreprise ambitieux, co-construit pendant plus d’un an avec l’implication de centaines de collaborateurs, pour préparer le réseau du futur et mieux répondre aux attentes de nos clients.

Parce que le réseau ferré français est l’un des plus grands d’Europe mais aussi l’un des plus circulés,
Parce que les grands nœuds ferroviaires sont saturés avec un mass transit en pleine expansion notamment en Ile-de-France,
Parce que l’utilisation du réseau est très polarisée dans l’espace,
Parce que les lignes de desserte fine des territoires méritent une attention particulière en partant des besoins de services déterminés avec l’autorité organisatrice,
Parce que le coût de production du ferroviaire est élevé et que c’est une économie à coût fixe,
Nous avons construit un projet d’entreprise industrielle capable de répondre à tous ces défis.

Nouvel’R, c’est avant tout une vision stratégique qui repose sur deux piliers :

Faire circuler plus de trains et accueillir davantage de clients

Préparer le réseau haute performance grâce à de nouvelles technologies, notamment digitales, et à de nouveaux modes de fonctionnement.

 

Nouvel’R, c’est aussi un accélérateur de transformation et une nouvelle manière de travailler ensemble. Pour devenir de véritables intégrateurs du système ferroviaire, nous allons développer une véritable culture client, simplifier nos circuits de décision pour gagner en efficacité et créer une vraie transversalité reposant sur la responsabilisation et la décentralisation.
Notre gouvernance renouvelée va enfin permettre un pilotage de la production du service quotidien par axe en associant les différents métiers du réseau avec une maîtrise d’ouvrage de bout en bout.

Au-delà d’une nouvelle organisation, Nouvel’R initie un changement culturel majeur pour faire regagner des parts de marché au ferroviaire, le seul à permettre une mobilité de masse décarbonée.

 

Lire mon interview dans Le Monde