DU SUR-MESURE POUR LES LIGNES DE DESSERTE FINE DU TERRITOIRE

DEMENTI PETITES LIGNES

Alors que 80% du trafic ferroviaire circule en France sur 30% des lignes, la récente réforme du secteur a soulevé à juste titre la question de l’avenir de ce que l’on nomme communément les « petites lignes ».

Il s’agit en réalité de lignes de desserte fine du territoire, qui recouvrent une grande variété de fonctionnalités et de situations. Correspondant aux points 7 à 9 de la nomenclature des voies établie par l’Union Internationale du Chemin de fer, les deux tiers d’entre elles reçoivent moins de vingt trains par jour.

Ces lignes qui parcouraient en 2017 11 900 km (pour les lignes accueillant des trafics voyageurs) jouent un rôle fondamental pour l’équilibre et la continuité du territoire français. Autant de kilomètres nécessitant entretien et renouvellement. C’est pour faire face à ces réalités que SNCF Réseau a mis au point une méthode de travail dédiée pour gérer au mieux le présent et l’avenir des lignes de dessertes fines du territoire, dans le cadre des Contrats de Plan Etat-Régions (CPER).

 

Notre objectif : construire le projet d’avenir le plus adapté aux enjeux et à la situation de chacune de ces voies. Il ne s’agit plus de procéder à des renouvellements à l’identique, basés sur des solutions techniques standardisées et sans réflexion sur l’évolution du niveau de service. Il ne s’agit pas non plus de supprimer des lignes simplement parce qu’elles ne seraient pas rentables.

 

Nous nous fondons pour agir sur un dialogue approfondi et suivi avec les Régions, l’État et toutes les autres parties-prenantes. Ainsi, que ce soit dans les phases de conception (ingénierie), de réalisation (conduite des travaux) ou de gestion des lignes, nous nous ouvrons aux partenariats industriels pertinents. La condition sine qua non de notre démarche : un engagement de la part de SNCF Réseau et de l’ensemble des parties-prenantes dans la durée, convenu dès la mise au point de la solution.

 

Nous structurons notre approche sur la base de méthodes d’optimisation, d’outils et de livrables permettant d’aider nos partenaires dans la prise de décision. Plus encore, SNCF Réseau s’engage à produire une information transparente et pédagogique, en transmettant les données dont nous disposons sur notre patrimoine et des diagnostics approfondis pour chaque ligne.

 

En définitive, notre volonté est de concevoir des solutions sur mesures pour ce gros tiers de notre réseau, à la fois patrimoine national et axes de communication essentiels. Tout projet de renouvellement a pour vocation d’être adapté aux besoins du public, précisément étudiés et spécifiés en amont. Tous les scénarios envisageables doivent être passés en revue et évalués, pour au bout du chemin choisir le meilleur d’entre tous.

Ce ne sont pas que des mots. Ainsi en est-il du tronçon Avranches – Pontorson de la ligne entre Dol-de-Bretagne et Avranches. Alors qu’il était menacé de fermeture compte-tenu d’un très faible niveau de trafic (à peine trois allers-retours quotidiens), un accord entre la Région Normandie et SNCF Réseau l’a sauvé à moindre coût. Comment ? Plutôt que de conserver deux voies sous-exploitées, une navette sur voie unique a été mise en place. Mise en œuvre entre 2017 et 2018, cette solution a permis un gain de 30% par rapport au coût d’un renouvellement classique. Ou quand la réflexion collaborative vient au secours à la fois d’un service public et de la viabilité économique d’une infrastructure.

L’année 2019 sera celle d’un engagement considérable sur le réseau avec un investissement record de 4,2 milliards d’euros, dont 3 assurés par SNCF Réseau. Sur les 1,2 milliards investis à travers les contrats de plan Etat-région, 350 millions seront dédiés aux lignes de desserte fine.