SNCF RÉSEAU EXPORTE SON SAVOIR-FAIRE A L’INTERNATIONAL

La toute première ligne de TGV d’Afrique, reliant Tanger à Casablanca, a été inaugurée ce jeudi 16 novembre en présence d’Emmanuel Macron et du roi Mohammed VI.

Vitrine du savoir-faire des entreprises françaises et de la modernisation du Royaume chérifien, cette ligne devient un fer de lance africain pour la grande vitesse ferroviaire. Dans ce projet, le groupe SNCF a assisté l’Office National des Chemins de Fer marocains (ONCF) à la maîtrise d’ouvrage. Nous avons donc apporté notre expertise en matière de conception et de construction, et nous continuerons désormais en partageant notre connaissance de l’exploitation et de l’entretien de LGV. À termes, nous réalisons un transfert de 35 ans de compétences accumulées au profit des équipes marocaines.

L’objectif affiché : produire un service adapté au pouvoir d’achat des Marocains. Ainsi, l’ONCF table sur six millions de passagers après trois ans d’exploitation. Les premières liaisons commerciales démarreront avant la fin du mois. Plus largement, l’axe Tanger-Casablanca s’intègre dans le cadre d’une modernisation globale de l’ensemble du réseau ferroviaire de l’Etat alaouite, avec notamment un renforcement de son épine dorsale occidentale.

D’une longueur totale de 350 km, le premier TGV marocain reliera les deux régions les plus dynamiques du pays en 2h10 au lieu de 4h45 actuellement. Son tronçon de 180km de LGV entre Tanger et Kénitra fait de cette infrastructure comptant quatre nouvelles gares la ligne la plus rapide d’Afrique.

Un voyage inaugural des deux chefs d’Etat a eu lieu dans la journée, ralliant la gare rénovée de Tanger-Ville à Rabat-Agdal, nouvelle porte sur la capitale administrative du pays.