La Fondation SNCF, acteur de l’engagement citoyen des salariés

Face aux nombreux défis auxquels nous devons répondre – écologiques, économiques, sociaux, numériques -, je suis convaincu que les entreprises doivent prendre leur part. En complément des pouvoirs publics, en partenariat avec le tissu associatif, nous devons apprendre à valoriser l’expertise et l’engagement de nos collaborateurs au service de l’intérêt général, d’autant plus que 70% d’entre eux se disent prêts à s’engager.

C’est précisément le rôle du mécénat de compétences, qui consiste à mettre à disposition les compétences professionnelles ou humaines des salariés de l’entreprise pour réaliser des actions d’intérêt général au service d’une association sur leur temps de travail.

 

Précurseur, la Fondation SNCF a ainsi mis en place dès 2013 un dispositif de mécénat de compétences ambitieux qui a déjà permis à plus de 3 500 salariés de s’engager pour une mission d’intérêt général sur leur temps de travail.

 

Un engagement d’autant plus utile que le rôle sociétal de l’entreprise est devenu un véritable levier de performance économique et d’innovation grâce notamment à une connexion fertile avec des associations, des apports réciproques de nouvelles compétences et le renforcement du lien des salariés avec leur entreprise. Des enseignements confirmés par le premier baromètre du mécénat de compétences en entreprise que nous avons lancé en collaboration avec l’IFOP.

 

En tant que Président de la Fondation SNCF, je suis très fier du manifeste en faveur du mécénat de compétences que nous avons signé hier avec 16 entreprises engagées pour accélérer ce mouvement au service de l’intérêt général.

 

J’invite tous les acteurs économiques à nous rejoindre dans ce beau projet gagnant pour les salariés, l’entreprise et la collectivité.